Pathologie locomotrice et imagerie
‹ Retour

Pathologie locomotrice et imagerie

Retrouvez toutes les informations de la rubrique Pathologie locomotrice et imagerie.

Le Docteur Heitzmann, DESV de pathologie locomotrice (Diplome d’Etudes Spécialisées Vétérinaire) et diplômée ISELP (Internationnal Society of Equine Locomotor Pathology) est spécialisée en pathologie locomotrice et responsable de ce service. Le Docteur Corde, le Docteur Moncelet, le Docteur Vitte et le Docteur Deniau consultent également dans ce service.

Aude Docteur Corde 3

Dr Heitzmann                                         Dr Corde

Comment se déroule une consultation de pathologie locomotrice?

Important : avant la consultation :

– Rassemblez également les comptes rendus et examens complémentaires réalisés (radiographie, échographie, scintigraphie, IRM…)

– Il est préférable de garder votre cheval ferré afin qu’une éventuelle sensibilité de pied n’interfère pas avec la boiterie.

– Votre cheval doit être en activité dans la limite de ce qu’il tolère afin que la boiterie soit visible le jour de l’examen.

– Filmez le cheval lorsqu’il présente la gêne locomotrice (en main ou au travail) et vous munir de ce film. Cela est très important si la gène de votre cheval n’est pas persistante.

– Ne pas administrer d’anti-inflammatoires les jours précédents l’examen.

 

Lors de la consultation :

La vétérinaire va d’abord recueillir l’anamnèse: elle va vous poser un bon nombre de questions afin de caractériser au mieux le problème de votre cheval. Il est alors important de disposer de l’ historique chronologique et précis des examens réalisés, des traitements précédents et de leurs résultats.

Puis un examen clinique sera réalisé: au repos puis en dynamique, dans les circonstances nécessaires au diagnostic (sol dur, sol souple, ligne droite, petit cercle..)

DSC00839

En fonction de l’examen des examens complémentaires seront proposés afin de pouvoir préciser le diagnostic. La clinique est équipée d’une radiographie numérique puissante (afin de réaliser des radiographies du dos, des cervicales, des grassets de face), de 2 échographes pour réaliser ces examens.

Il sera parfois nécessaire de réaliser des anesthésies diagnostiques pour préciser le siège de la douleur.

Le diagnostic d’une boiterie n’est pas toujours aisé et peut demander du temps pour la réalisation des examens complémentaires. L’examen peut également être effectué en plusieurs consultations.

 

Voir: « Comment se déroule une visite d’achat?« 

 

Quel est le matériel disponible à la clinique?

La clinique est équipée du matériel d’imagerie classique (radiographie, échographie) d’excellente qualité.

Par ailleurs, la clinique est équipée pour:

– La réalisation d’injections « IRAP ». Voir: « Qu’est ce que la thérapie « IRAP »?

– La réalisation d’injection de « PRP ». Voir: « Qu’est-ce qu’une injection de « PRP »?

– La réalisation d’injection de cellules souches. Voir: « Etude Equ’heal: injection de cellules souches sur des chevaux atteints d’arthrose du boulet »

– La réalisation de la thérapie par Ondes de choc.

– La réalisation de la thérapie par LASER

– La réalisation de la thérapie TECAR

 

Examens à l’écurie

Les examens de patologie locomotrice peuvent également être réalisés à l’écurie. En revanche, il faut garder à l’esprit que la qualité de l’examen ne sera pas équivalente car le matériel disponible que le terrain est moins performant que le matériel que nous utilisons à la clinique.

 

Partenariat avec la Clinique de Chantilly

Nous travaillons avec la Clinique que Chantilly pour la réalisations d’examens de scintigraphie (voir « A quoi sert un examen d’IRM debout« ) et IRM (Voir « En quoi consiste un examen de scintigraphie osseuse?« )

IRM