‹ Retour

En quoi consiste exactement la visite d’achat ?

Posséder un cheval peut être un gros investissement en temps, en argent et en émotions, c’est pourquoi il est important d’examiner tous les aspects de son futur achat. Des professionnels du cheval pourront vous aider à évaluer ses capacités, son comportement ou encore sa génétique, et il ne faut pas hésiter à faire appel à eux. En revanche, seul un vétérinaire équin confirmé pourra dresser un état des lieux de la santé et de la condition physique du cheval le jour de l’examen, paramètres qui déterminent de façon majeure la sûreté de votre achat.

Que l’on désire un cheval comme animal de compagnie, ou comme athlète de haut niveau, la visite d’achat permet de fournir un maximum de chances d’investir dans ce que l’on souhaite posséder par la suite. En ce sens, le montant de la visite d’achat reste plus que raisonnable en comparaison des frais à long terme engendrés par l’achat d’un cheval en mauvaise santé.

Un examen sur mesure

Le contenu de la visite d’achat peut varier selon l’utilisation future du cheval ou selon le vétérinaire qui la pratique. L’examen ne sera évidemment pas le même à l’achat d’une future poulinière ou d’un cheval de course. Pour décider des examens à réaliser, une bonne communication entre le vétérinaire et l’acheteur est primordiale.

Pas « accepté » ou « refusé »

Le rôle du vétérinaire n’est pas de décider seul si le cheval doit être accepté ou refusé, mais plutôt de fournir au futur acheteur toutes les informations concernant un éventuel problème médical et d’en discuter avec qu’il prenne une décision éclairée quant à l’achat ou non du cheval concerné. Le vétérinaire ne peut cependant que donner un état de santé du cheval le jour de la consultation et éventuellement discuter de l’évolution la plus probable des lésions observées ce jour, mais en aucun cas prédire l’avenir. De nombreux facteurs conditionnent l’état de santé passé, présent et futur d’un cheval, et ces facteurs ne sont certainement pas réunis au moment précis de l’examen.

Comprendre les résultats

Une bonne compréhension des explications du vétérinaire est importante pour la prise de décision d’achat. Il ne faut donc pas hésiter à poser des questions en cas de doute. Lors de la discussion autour des résultats de la visite, l’acheteur doit avoir certains points en mémoire :

– aucun cheval n’est parfait certains défauts d’aplombs ou troubles médicaux peuvent être gérés sans affecter la performance de façon significative

– si certaines choses, telles qu’une ferrure, un entraînement ou une alimentation spécialisée sont nécessaires, l’acheteur doit juger de sa capacité à les assumer d’un point de vue pratique et financier

– en cas de doute, demander un second avis

– l’acheteur doit prendre lui-même et lui seul sa propre décision. L’achat doit se baser sur l’ensemble des données disponibles or le vétérinaire ne pourra pas juger de l’entente de l’acheteur avec son cheval par exemple.

Même si la décision de ne pas acheter le cheval est prise, il faut considérer la visite d’achat comme un bon investissement. C’est une dépense qui peut éviter bien des tracas et autres dépenses et fourni une occasion idéale de trouver le bon cheval, en bonne santé et qui répond à ses propres attentes.