‹ Retour

Comment réaliser un plâtre postérieur en alignement des corticales dorsales

Principe :

Le cheval fracturé est souvent douloureux et refuser de poser normalement sont membre. Le plâtre est alors fait dans la position de soulagement adoptée par le cheval, légèrement sous lui et avec une cale sous les talons. Ce plâtre n’est pas destiné à rester en place longtemps. En effet, si le cheval doit être géré conservativement un plâtre en position physiologique est préférable pour le confort et permettre au cheval de prendre un meilleur appui. Or, un plâtre postérieur en alignement des corticales dorsales confortable ne peut se réaliser que sous anesthésie générale et cette option n’est donc généralement pas retenue.

 

  1. Matériel :

– Softband (x4)Capture d’écran 2016-02-18 à 13.17.52

– Vétrap (x1)

– Elastoplaste (x1)

– Chausette (x1, permet de faciliter le retrait du plâtre)

– Attelle de résine

– Bande de résine (6 à 10 si vous n’avez pas d’attelle)

– Bande crêpe (x1)

– 3 aides motivés (si le cheval bouge alors que le plâtre est partiellement pris, celui-ci sera à recommencer)

 

  1. Préparation :

– Mettre le cheval dans un endroit propre, au calme, sol non glissant

– Préparer le matériel nécessaire sur une table pour que tout soit à disposition (demander un seau d’eau froide)

– Il faut environ 7 bandes de résine et ½ attelle type cellacast pour un membre postérieur

– Se faire aider (une personne à la tête, une personne à la queue/hanche et qui aide à la mise en place des bandes et une personne qui mouille et donne les bandes)

– Prévoir la sédation (attention à ce qu’elle ne soit pas trop forte)

– Bien répartir les tâches avant de commencer à travailler : la personne à la tête est aussi importante que les autres afin de rassurer le cheval.

– Mesurer l’attelle et le croisillon de pied (2 morceaux d’attelle disposés en croix sous le pied)

 

  1. Réalisation du plâtre :Préparation du membre

– Déferrer si possible et si le cheval le tolère. Utiliser dans ce cas la pince à clou

– Tondre

– Nettoyer et désinfecter : 3 savonnages à la vétédine savon, puis vétédine solution en pulvérisation

          Bandage

– 4 soft bands en renforçant les glomes
(plier en 2 la softband pour ne pas déborder le renfort sur le paturon) et la partie proximale du canon

– 1 vétrap

– 1 élastoplast préroulé

– 1 chaussette

Capture d’écran 2016-02-18 à 13.17.06

Capture d’écran 2016-02-18 à 13.17.40

       Plâtre

– Positionner le membre postérieur en avant (sous le cheval), sole à plat

– Faire tremper une bande de résine dans l’eau, la sortir, la presser, et la mettre à sécher pendant 3 minutes environ, le temps de poser la première bande de résine sur le membre. Elle servira de calle de pied.

– Apposer une bande de résine sèche sur le canon jusqu’au pied.

– Membre au soutien, positionner deux morceaux d’attelle en croix (croisillon) destiné à renforcer le chausson sous le pied, ajouter dessous, transversalement, et au contact des talons, la bande de résine mise à sécher partiellement (elle doit être assez ferme pour ne pas trop s’écraser si le cheval appuie, mais d’adapter un peu à la position du pied au sol)

– Utiliser une première bande de résine pour fixer le tout sur le pied en faisant des allers retours en croix. On doit se faire aider par l’aide qui tient le pied pour cela

– Poser l’attelle au sol, positionner le membre dessus

– Remonter l’attelle sur les faces dorsale et plantaire du membre.

Un aide attrape la queue d’une main et pose sa main sur la hanche du cheval de l’autre. Il joue sur la traction et la répulsion en collaboration avec l’aide à la tête, pour maintenir le cheval en position avec appui léger, en prévenant à la fois la descente du boulet et sa flexion excessive.

– Utiliser 3 bandes de résine (donc 6 en tout en incluant les 2 sur le pied et la bande sèche sur le canon) pour appliquer l’attelle du pied jusqu’aux têtes des métatarsiens.

– Il est possible de remplacer l’attelle par 3 bandes de résine sur le canon et 1 sur le pied à la place du croisillon

– Recouvrir le tout d’une bande crêpe mouillée pour accélérer le séchage.

– Ne pas se déconcentrer jusqu’à la prise complète du plâtre et surtout s’il fait froid le plâtre mettra plus de temps à durcir.

Capture d’écran 2016-02-18 à 13.19.04

Capture d’écran 2016-02-18 à 13.19.49 Capture d’écran 2016-02-18 à 13.20.17